Nos projets photovoltaïques

Cuisine des champs

Champs d’énergie a mis en place en juin 2017 une installation de 100 kiloWatts – crète (kWc) de panneaux sur la toiture de l’entreprise « la Cuisine des Champs » dans le zoning de Noville-les-Bois. Ceux-ci doivent alimenter les ateliers en électricité renouvelable. Le financement de l’installation a été réalisé sur 10 ans par la coopérative en tant que tiers-investisseur (voir explication plus bas). Comme la centrale solaire ne couvre que +/- 25% des besoins de l’entreprise, la plus grande partie de l’électricité produite est consommée directement par la Cuisine des Champs (ce que l’on définit comme étant une autoconsommation).

Voici les chiffres de production (en kiloWatts heure – KWh) pour la période de mars 2019 à mars 2020 :

En Mars 2020 c’est un total de 268.000kWh qui a été produit. Si l’on considère qu’en moyenne pour l’Europe 0,45 kg CO2 équivalent sont émis par kWh électrique, la quantité totale de CO2 économisée ici représente pas moins de 120 T. 

Brasserie de Marsinne

Fondée en 2017, l’ asbl Coop’Héron rassemble des habitants de l’entité de Héron. Elle a comme objectif d’œuvrer pour l’appropriation de la question énergétique par les citoyens de la commune. A travers une convention de partenariat signée fin 2017, Champs d‘Energie s‘est engagée à financer les projets de Coop’Héron, à condition que le capital nécessaire soit réuni par la mobilisation de nouveaux coopérateurs héronnais.

Le premier projet ainsi concrétisé est une installation solaire photovoltaïque d’une puissance de 43 kWc placée en avril 2018 sur le toit de la Brasserie de Marsinne, à Couthuin. Cette brasserie produit notamment la fameuse bière « Léopold 7 ».

L’investissement a été financé par Champs d’Energie grâce à l’apport en capital de 40 nouveaux coopérateurs mobilisés par Coop’Héron.

Début avril 2020 la centrale avait produit au total 85.000 kWh. L’autoconsommation est ici plus faible (50-55% seulement).  Toutefois, grâce à la couverture d’au moins 40% de la consommation énergétique de la brasserie, ce projet permet malgré tout à la brasserie de renforcer son approche durable… avec une touche citoyenne qui accentue son ancrage local.

Un premier succès remarqué par les citoyens et autorité locales. Ce qui permet à Coop’Héron d’entrevoir de beaux partenariats public-privé-citoyen pour le futur…

En réflexion

La suite …

Après la réussite d’un premier projet d’envergure, à savoir l’éolienne de Fernelmont, et suite à l’assemblée générale des coopérateurs (AG) du 19 octobre 2019, il a été décidé de développer de nouveaux projets dans le domaine de la production et des économies d’énergie, notamment en ce qui concerne le photovoltaïque.

Un groupe de travail a donc été mis en place début 2020, dont le mandat est le suivant :

  1. d’étudier les possibilités offertes dans ce domaine;
  2. de visiter les 2 projets existants afin d’apprendre de l’expérience acquise en la matière;
  3. d’acquérir une expertise technique en la matière afin de pouvoir développer / défendre de nouveaux projets auprès de personnes/entreprises/institutions intéressées;
  4. de vérifier les avantages et inconvénients des possibilités offertes dans ce domaine;
  5. d’évaluer la rentabilité et la pérennité de projets potentiels;
  6. de maitriser un outil informatique permettant de mesurer le rendement / établir un plan financier clair pour le client et pour ChE en tant que tiers investisseur);
  7. d’identifier des producteurs de panneaux et des installateurs sur base de critères qui auront été définis par ChE;
  8. d’explorer les opportunités de développer un/des projet(s) dans et autour de l’entité de Fernelmont;
  9. d’initier et de suivre le cas échéant des réalisations.

Opportunités à et autour de Fernelmont

Champs d’Energie va explorer les opportunités de développer un/des projet(s) photovoltaïque(s) dans et autour de l’entité de Fernelmont. Cela concerne potentiellement :

  • le toit des fermes ou des entreprises;
  • les bâtiments publics (écoles, halls sportifs, etc.) ;
  • le toit des surfaces commerciales.

Tiers investissement

Champs d’Energie apporte un soutien financier dans le cadre du développement de projets photovoltaïque sous forme de tiers investissement. Le principe est le suivant :

  • Champs d’Energie (ChE) prend en charge tous les frais liés à l’installation (par exemple sur le toit du bâtiment d’une petite entreprise – PME). Pour ce faire, ChE utilise ses fonds propres et les complète éventuellement par emprunt contracté auprès d’une banque;
  • une fois les panneaux installés et fonctionnels, la PME bénéficie gratuitement de l’électricité produite par l’installation. C’est la PME qui assume les frais de maintenance de l’installation;
  • ChE récupère son investissement d’une part via les certificats verts et d’autre part via une redevance forfaitaire demandée à la PME;
  • après 10 à 12 ans environ l’investissement est remboursé ; la PME devient pleinement propriétaire des panneaux et bénéficie ainsi d’une production l’électricité gratuite pendant environ 10 années supplémentaires. Il lui faudra toutefois prendre en charge le remplacement des onduleurs (qui ont une durée de vie approximative de 10 ans).

Rentabilité

  • l’investissement est de l’ordre de 1,6 €/Wc pour les installations de moins de 10kW crète (et un peu moins pour les installations plus grandes que l’on vise ici);
  • 120.000 € ont été investis pour la Cuisine des Champs (100 kWc) et 50.000 € pour la brasserie de Marsinne (43 kWc);
  • le temps de retour est de l’ordre de 6 ans pour l’utilisateur industriel;
  • la rentabilité pour le tiers-investisseur de l’ordre de 5 à 6% (selon le niveau d’autoconsommation). Celle-ci se base sur la vente des certificats verts (environ 1 certificat par Mégawatt produit) et sur une redevance trimestrielle indépendante de la quantité d’électricité produite;
  • les données ci-dessus ont été actualisées en janvier 2018.

Les inconvénients

  • la rentabilité des projets liés à la production d’électricité photovoltaïque est dépendante des mécanismes de soutien (qui va en décroissant) et du réseau électrique (l’électricité réinjectée dans le réseau est rachetée à un prix dérisoire);
  • le rapport entre l’énergie produite et la quantité de CO2 épargnée est limité : +/- 5,5 T de CO2 par kW crète de panneaux installés, et ce pour la durée de vie de l’installation;
  • les droits de propriété et les droits sur l’installation des panneaux nécessitent la rédaction d’un acte notarié (pour le droit de superficie) entre le tiers investisseur et le propriétaire (de la toiture);
  • le système de tiers investisseur préconisé ici n’est rentable que pour des installations d’au moins 40 kW crète.

Les avantages

  • faible investissement (en tout cas par rapport au grand éolien);
  • facilement reproductible;
  • faible dépendance par rapport au prix de marché de l’électricité;
  • développement de projets au niveau local;
  • possibilité de coupler le projet de production l’électricité à un programme de sensibilisation / formation si celui-ci concerne une école.